Le coeur

Richard M.


Le soleil printanier réfléchissant au fond de son verre de bière, il coinça une cigarette entre ses lèvres et appuya sur la roulette métallique de son briquet. Une fois, deux fois, puis une troisième mais aucune flamme n'apparut. Elliott balança le Bic dans une corbeille, vida sa pinte d'un trait et se dirigea vers le dépanneur du coin.

Il faisait la file patientant derrière une dame qui achetait des billets de loterie quand la sonnerie familière de son cellulaire – Kickstart My Heart de Mötley Crüe – retentit. Son iPhone affichait rarement le nom de son frère alors Elliott s'empressa d'appuyer sur le bouton Répondre.

- Hey salut frangin! What's up?
- Maman a eu une attaque cardiaque. Viens nous rejoindre à l'hôpital immédiatement!
- J'arrive tout de suite.

Il se tourna vers le commis.
- Un briquet s.v.p.!
- Un p'tit? Un grand? Rouge? Jaune? Ovan...

Elliott l'interrompit sèchement :

- N'importe lequel, vite! S'impatienta-t-il en lançant un billet de cinq dollard sur le comptoir.

Le commis attrapa le premier briquet à sa portée et le tendit à Elliott qui avait déjà un pied dehors.

Lorsque les portes métalliques de l’ascenseur de l’unité des soins intensifs s’ouvrirent, jamais Elliott n’avait vu autant de moniteurs rassemblés en un même endroit. Le bruit répétitif des appareils branchés sur sa mère Rose permettait au personnel de l’unité de s’assurer qu’elle était toujours en vie, mais il ne se faisait pas d’illusions : elle n’en avait plus pour longtemps.

Elliott prit sa main et s’empressa de lui révéler tout ce qu’il n’avait pas eu le temps de lui dire depuis leur dernière rencontre, six ans auparavant.

Depuis la naissance de sa fille Alice l’an dernier, Elliott réalisait à présent toute l’étendue des sacrifices nécessaires pour élever un enfant. Une vague de honte mêlée de regrets l’envahit.

Perdu dans ses souvenirs, il prit un certain temps avant de remarquer le branle-bas de combat du personnel qui s’affairait autour de sa mère. Rose avait fini par s’éteindre, un léger sourire aux lèvres, comme si elle lui avait pardonné, avant de quitter l’âme en paix. Des larmes jaillirent de ses yeux et roulèrent sur ses joues.

Après que le médecin ait confirmé l’heure du décès – onze heures onze exactement –, Elliott sortit dans le stationnement de l’hôpital et alluma une cigarette.

En rangeant son briquet dans sa poche, il remarqua l’imprimé accolé dessus : cœur, ventricules, artères et autres vaisseaux sanguins – un système cardiaque complet.

 

Concours d'écriture


Dans le cadre de son 40e anniverssaire de fondation, Alter Justice a voulu donner la parole aux personnes incarcérées de l'Établissement de détention de Québec, par la réalisation d'un concours de textes et de dessins qui seront publiés dans le Bulletin AJ et sur le web tout au long de l'année du 40e anniverssaire.

Alter Justice © 2017

Sources: Timber HTML Template