La vraie valeur

Nicolas C.


Chaque jour, en me réveillant le matin, je constate à quel point ma vie a changée. Le fait d'être incarcéré m'a fait comprendre tellement de choses auxquelles de n'aurais jamais pensé si ma vie avait continuée sa route sur le chemin de la consommation et de l'excès en tous genres.

La haine que j'éprouvais envers tout ce qui m’entourait s'est progressivement estompée pour laisser place à une paix d'esprit que je n'avais pas ressentie depuis longtemps. Peu à peu, je me suis rapproché des proches dont je m'étais éloigné en me rappelant à quel point ils m'avaient manqué. Chaque jour, je m'apprécie un peu plus et j'apprends à reconnaître ma vraie valeur malgré mes erreurs.

 

Nous étions toi et moi

Daniel T.


Nous étions toi et moi, mon Amour. Sur la plage, tout à coup. Il m'ai venu l'idée de marquer ton nom. Dans le sable, mais la mer rapidement l'effaça. Un peu plus loin, dans les bois, je vis un arbre.  Sur son écorce, je gravis ton nom. Un peu plus tard, l'écorce tomba. Je me suis alors décidé. À la maison, sur notre table de marbre, je gravis ton nom. Quelque temps plus tard, notre table de marbre se brisa. Alors  je décida, avec la meilleure idée au monde, de graver ton nom dans mon et sur mon cœur et ce, pour l'éternité.

 

 

Aucune tolérance

Mazime P.


Aucune tolérance

Ah la violence

Qui amène la souffrance intense

Le monde qui perd le contrôle de ce qu’il pense

C’est la nouvelle tendance

Qui n’a aucune importance

À mes yeux remplis de vengeance

Le monde parie sur tout ce qu’il a appris

Moi je prie sur tout ce que j’ai compris

 

 

Laissez-moi une chance

Maxime P.


Laissez-moi une chance

De dire ce que je pense

Dans mon cœur c’est trop intense

J’essaye d’évacuer

Pour ça il faut changer

Chaque fois que j’ai des idées

J’ai toujours avancé

J’ai jamais abandonné

Essayez d’imaginer

Que tu peux y arriver

Il faut pas toujours se fier

Aux gens autour de toi

Parce qu’on a nous-même le choix

Je fais juste le dire une fois

Pis il faut que je fasse de quoi

Pour par devenir la proie

 

 

Tous les deux amoureux

JP Jolicoeur


Nous étions tous les deux, tous les deux amoureux. Plus que te serrais dans mes bras, plus tu riais. Soudain, tu t'es mis à me faire valser sur ton mur. Le mur des Champs Élysée et tout à coup, je me suis mis à te faire tournoyer en chantant. Je t'aime à la folie. Je t'aime à la folie pour la vie. Mais mon amour, tu sais, la vie est faite de toute et elle est fait de rien. Ses attentions, au quotidien, un sourire ou une larme. Notre vie à nous deux, c'est tellement merveilleux. Que toi, pour l'éternité. Je ne peux m'en passer depuis que je t'ai vu. J'en suis jamais revenu.

 

 

 

Marie

Jeoffroy L.


Ma mie, ma muse,

Il est temps que tous les deux,

Ensemble, que l'on s'amuse,

Et qu'à la fin, nous soyons heureux.

On brûlera notre vie, tel Épicure,

On se nourrira d'amour et de rires.

Pour qu'à la fin de ma cure,

On recommencera, le Bonheur en ligne de mire.

Je te promettrais plus rien,

On vivra ensemble notre Futur.

Jamais on prononcera le mot Fin.

Notre Bonheur en fond

d'un ciel Azur.

 

 

 

 

Dirty Bike

Fakaf de Malheur


AH! Oui cré'-moé!

Je l'ai ben ridé!

Je l'avais payé...

Et quand je l'ai gazé

Je n'est pas reculé devant les officiers!

C'est que j'ai récidivé

Pour manque de faculté!

Je suis un pourri sale!

C'est bien pire qu'être sale!

Je me suis résigné!

Je me suis drogué!

Je suis un condamné!

Je suis un con damné!

Mais...C'est plut fort que moé...Je récidiverai bien de toé

M'a apprendre à AIMER!

Peut-être juste la liberté!

Ça sera toujours ben ça de gagné!

OH! Pis je m'ennuie de toé, anyway!

Xxx

 

 

Concours d'écriture


Dans le cadre de son 40e anniverssaire de fondation, Alter Justice a voulu donner la parole aux personnes incarcérées de l'Établissement de détention de Québec, par la réalisation d'un concours de textes et de dessins qui seront publiés dans le Bulletin AJ et sur le web tout au long de l'année du 40e anniverssaire.

Alter Justice © 2017

Sources: Timber HTML Template