COMMUNIQUÉ

pour publication immédiate

Le groupe de défense des droits des détenus de Québec devient Alter Justice

Nouveau nom et nouveau service à l’intention des personnes judiciarisées et de leurs proches

VERSION PDF

QUÉBEC, le 14 octobre 2011 – Après 34 ans d’existence, le Groupe de défense des droits des détenus de Québec se métamorphose. C’est avec fierté que les membres du Conseil d’administration et les intervenants de l’organisme présentent Alter Justice, la nouvelle raison sociale de l’organisme, de même que son tout nouveau service d’aide et d’accompagnement à la demande de pardon.

Un nom qui reflète mieux qui nous sommes

Le nouveau nom et la nouvelle image sont le fruit d’une longue réflexion et marquent un tournant important dans l’histoire de l’organisme. Ils permettront de mieux refléter la diversité de sa clientèle et de son action.
Ces changements étaient devenus nécessaires pour l’organisme afin de tenir compte des besoins grandissants en matière d’aide et d’information sur le casier judiciaire et la demande de pardon. Aussi, de plus en plus de proches des personnes judiciarisées font appel à l’organisme pour obtenir des renseignements sur le milieu correctionnel québécois.

Le choix d’Alter Justice évoque une manière différente de voir la justice et représente bien la vision de l’organisme et de ses membres : une société qui prône le respect des droits humains et qui favorise la réinsertion sociale des personnes judiciarisées.

Des services qui répondent aux besoins des personnes

Alter Justice offre maintenant un service d’information et d’accompagnement à la demande de pardon. Toute personne pourra être accueillie en consultation individualisée afin d’obtenir des renseignements sur les démarches à entreprendre et l’aide nécessaire pour remplir son formulaire.

L’organisme bonifie également son service d’information téléphonique. En plus de pouvoir obtenir de l’information sur les lois et règlements entourant le milieu correctionnel du Québec, les personnes qui contacteront l’organisme pourront désormais être informées des droits et obligations en regard du casier judiciaire et de la demande de pardon.

En favorisant la réinsertion sociale des personnes judiciarisées, Alter Justice travaille à atténuer l’exclusion sociale des personnes les plus vulnérables et participe au développement d’une société sécuritaire.
Selon la Gendarmerie royale du Canada, près de 4 millions de Canadiens ont un casier judiciaire, soit 15% de la population adulte. Le fait d’avoir un casier judiciaire a des répercussions importantes qui conduisent, dans plusieurs cas, à l’exclusion des personnes qui en sont détentrices et cela peut nuire à leur réhabilitation sociale. Les difficultés qu’éprouvent ces gens lors de la recherche d’un emploi, d’un logement ou encore les problèmes rencontrés au niveau de l’assurance en sont quelques exemples. En ce qui concerne ce dernier cas, on remarque de plus en plus que cette discrimination touche non seulement la personne judiciarisée, mais aussi ses proches.

À propos d’Alter Justice

Depuis sa création en 1977, le Groupe de défense des droits des détenus de Québec, qui devient aujourd’hui Alter Justice, travaille à offrir de l’information vulgarisée sur le fonctionnement du système carcéral québécois aux personnes incarcérées et à leurs proches ainsi qu’à informer et sensibiliser la population aux enjeux reliés à la criminalité, la judiciarisation ou l’incarcération. L’organisme considère que la réinsertion sociale commence à l’intérieur des murs, dès l’incarcération et que la responsabilisation des individus lors de leur séjour en détention favorise leurs chances de se réintégrer socialement comme citoyens respectueux des lois.
Pour Alter Justice, la reconnaissance des droits des personnes judiciarisées n’est pas incompatible avec le respect des droits des victimes. Tant les personnes judiciarisées que les victimes ont le droit d’être traitées de manière digne et équitable par le système judiciaire et correctionnel et de bénéficier des ressources dont elles ont besoin.

Alter Justice regroupe des citoyens et organismes de tous horizons qui ont à cœur le respect de la dignité humaine et la justice sociale et qui favorisent une approche axée sur la réinsertion sociale et la prévention de la criminalité.

Pour plus d’information sur l’organisme, consulter le www.alterjustice.org

– 30 –

 © Alter Justice