L'heure juste

L'emprisonnement à perpétuité n'est pas une vraie sentence à vie.

Dernière mise à jour : 2 septembre 2014

FAUX !  Il est vrai que certaines personnes condamnées à une sentence à vie peuvent se voir accorder une libération conditionnelle, après un délai prévu par la loi.  Il n’en demeure pas moins que les personnes seront sous conditions et surveillance le reste de leur vie.

Ces personnes risquent d’être réincarcérées à tout moment si elles contreviennent aux conditions imposées ou se comportent de façon inquiétante aux yeux de la Commission nationale des libérations conditionnelles.

Il importe de se rappeler qu'un des principaux objectifs de l'incarcération est d'isoler un individu qui représente une menace pour la sécurité de la population.  C'est ainsi que, lorsqu'une personne ne représente plus une telle menace, la Commission nationale des libérations conditionnelles peut octroyer une libération conditionnelle.

Mise en ligne : décembre 2010 © Alter Justice