L'heure juste

Les immigrants sont plus sujets à commettre des crimes?

Dernière mise à jour : 2 septembre 2014

FAUX !  Le portrait de la clientèle correctionnel du Québec réalisé en 2001 nous démontre que 92,2 % des personnes contrevenantes étaient nées au Canada.  Et parmi ceux nés ailleurs, 62 % résidaient au Canada depuis plus 15 ans.  97 % des personnes contrevenantes avaient leur citoyenneté canadienne.

 

Profil de la clientèle correctionnelle du Québec
(en milieu fermé & milieu ouvert)
2001
Pays de naissance
Canada 92.2  %
Autre 7.8 %
Si autre, le contrevenant demeure au Canada depuis
Moins de 1 an  
1 à 5 ans 4.5 %
5 à 10 ans 12.7 %
10 à 15 ans 15.7 %
15 ans & plus 61.9 %
Citoyenneté canadienne
Oui 97.4 %
Non 2.6 %
Source : Portrait de la clientèle correctionnelle du Québec 2001

Les statistiques sur le système correctionnel du Canada de 2013 nous révèlent que « la population de délinquants sous responsabilité fédérale est diverse, mais se compose majoritairement (61,3 %) de Blanc »[i].

Portrait de la population correctionnelle sous responsabilité fédérale
2013
Blancs 61.3 %
Autochtones 20.5 %
Noirs 8.9 %
Asiatiques 6.1 %
Hispaniques 1.1 %
Autres 2.1 %

La catégorie « Autochtones » inclut les Inuits, les Innus, les Métis et les Indiens de l’Amérique du Nord.

La catégorie « Asiatiques » comprend les Arabes, les Asiatiques, les Chinois, les Philippins, les Japonais, les Coréens ainsi que les ressortissants des Indes occidentales, des Indes orientales, de l’Asie du Sud-Est et de l’Asie du Sud.

La catégorie « Hispaniques » inclut les Espagnols et les Latino-Américains.


Source : Sécurité pulique Canada. Aperçu statistique - Le système correctionnel et la mise en liberté sous condition - 2013.

 

Sources :

[i] Sécurité publique Canada.  Aperçu statistique : Le système correctionnel et la mise en liberté sous condition, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, 2013.

ROBITAILLE, J-P et SAVARD, C. Portrait de la clientèle correctionnelle du Québec 2001, Montréal, Société de criminologie du Québec pour le DGSC du Ministère de la Sécurité publique, 2002. p. 36-37

 

 

Mise en ligne : mars 2013 © Alter Justice