Statistiques

Décès et suicides en détention

Dernière mise à jour : 21 février 2019

"Dans la décennie allant de 2006-2007 à 2015-2016 [1], 553 détenus sous responsabilité fédérale et 372 détenus sous responsabilité provinciale sont décédés pendant leur incarcération.

Au cours de cette période, 15.7 % des décès de détenus sous responsabilité fédérale et 21.5 % des décès de détenus sous responsabilité provinciale sont dus au suicide. Le taux de suicide était d’environ 59 suicides pour 100 000 personnes chez les détenus sous responsabilité fédérale et d’environ 33 pour 100 000 chez les détenus sous responsabilité provinciale**. Ces taux sont significativement plus élevés que le taux de suicide de la population canadienne, qui est de 11.5 pour 100 000 en 2009.

Entre 2006-2007 et 2015-2016, 3,8 % des décès de détenus sous responsabilité fédérale et 1,1 % des décès de détenus sous responsabilité provinciale étaient dus à des homicides. Le taux de décès par homicide chez les détenus sous responsabilité fédérale était d’environ 14,3 décès par homicide pour 100 000 personnes et d’environ 1,7 pour 100 000 personnes chez les détenus sous responsabilité provinciale**. Le taux fédéral est beaucoup plus élevé que le taux national d’homicides, qui s’élevait à 1,7 par tranche de 100 000 personnes en 2016. ."

[1] Données les plus récentes publiées par le ministère de la Sécurité publique du Canada.

** Pour calculer les taux, on a utilisé le nombre réel total de personnes au cours de la période allant de 2006-2007 à 2015-2016 à titre de dénominateur. Les données sur la cause des décès peuvent changer à la suite d’un examen officiel ou d’une enquête; elles devraient être utilisées et interprétées avec prudence. Les données qui sont présentées sont celles du Centre canadien de la statistique juridique de Statistique Canada et elles peuvent ne pas tenir compte des résultats des examens ou des enquêtes récents sur la cause du décès .

Texte tiré de : Ministère de la Sécurité publique du Canada.  Aperçu statistique : Le système correctionnel et la mise en liberté sous condition - 2017.

 

Mise en ligne : mars 2013 © Alter Justice