Statistiques

L'Homicide au Canada et la peine de mort

Dernière mise à jour : 23 février 2019

Taux d'homicide (2017)

Canada : 1.80 / 100 000 hab.

Québec : 1.11 / 100 000 hab.

Le taux d'homicide au Canada s'élevait à 1.80 / 100 000 habitants en 2017, un taux similaire à celui de l'année précédente (1.70 / 100 000 hab.).  Au total, 660 homicides ont été déclarés en 2017 au Canada.  Malgré l'augmentation observée depuis 2015, le taux d'homicide suit une tendance générale à la baisse depuis le milieu des années 1970.  Le taux d'homicide était de 41% inférieur en 2016 par rapport au sommet atteint en 1975.

Bien que les homicides font souvent la manchette des médias, ce délit demeure rare au Canada, comptant pour environ 0,2% des crimes violents.

" Au Canada, les homicides représentent 0,2 % de tous les décès. Selon les données sur les statistiques de l’état civil de 2016, l’année la plus récente pour laquelle des données sur la mortalité sont disponibles, les homicides se classaient au 25e rang des principales causes de décès. Les morts accidentelles (c.-à-d. les décès attribuables à un accident de véhicules à moteur, à une chute ou à une noyade accidentelle, entre autres) et les suicides dépassaient les homicides, se classant au 4 e et au 9e rang, respectivement (Statistique Canada, 2018a). " - Statistique Canada. L'homicide au Canada, 2017.

En baisse depuis l'abolition de la peine de mort

Fait intéressant, le taux d'homicide n'a jamais dépassé celui établi avant l'abolition de la peine de mort en 1976.  Ce taux s'élevait à 3,03 / 100 000 habitants l'année précédant l'abolition de la peine capitale au Canada.

Provinces et territoires

Le taux d'homicide est beaucoup plus élevé dans les provinces de l’Ouest et dans les Territoires.  Le nombre d'homicide en Saskatchewan a d'ailleurs attient un sommet inégalé depuis 1961, soit la première année où les données sur les homicides ont été colligées.

Il est important de mentionner que le taux d'homicide a tendance à varier davantage d'une année à l'autre dans les territoires, en partie en raison de leurs populations moins nombreuses.

L’augmentation du nombre d’homicides au Québec en 2017 commis à l’aide d’une arme à feu est attribuable à la fusillade qui a eu lieu au Centre culturel islamique de Québec en janvier 2017. Cet événement a été à l’origine de 6 des 8 homicides de plus qui ont été perpétrés au moyen d’une arme à feu durant cette année.

Taux d'homicides selon la province ou le territoire
Canada (2017)
[ /100 000 hab.]
CANADA 1.80
T-N 0.76
I-P-E 0.00
N-E 2.20
N-B 1.32
QUÉ 1.11
ONT 1.38
MAN 3.51
SASK 3.18
ALB 2.75
C-B 2.45
YUK 20.80
T-N-O 4.49
NUN 15.79
Source : Statistique Canada.  L'Homicide au Canada en 2017.

La victime connait généralement son agresseur

La majorité des homicides résolus (82 %) ont été commis par une personne connue de la victime, majoritairement une connaissance (32 %) ou une personne ayant un lien de parenté avec la victime (19%).  Seuls 17 % des homicides résolus ont été commis par un étranger.

Taux d'homicide selon le lien entre la victime et l'auteur présumé au Canada

 

Les femmes

Bien que ce soit majoritairement les hommes qui sont victimes d'homicide, la proportion de femmes victimes d’homicide s’élevait, en 2017, à 26 %.

Taux d'homicide selon le sexe au Canada

Les autochtones

Bien qu'ils représentent environ 5% de la population canadienne, les Autochtones représentent 24% de l'ensemble des victimes des homicides survenus en 2017 au Canada.

Les enfants et les aînés : moins à risque

Les données présentent dans le rapport sur l'homicide au Canada en 2013 (Graphique 11) nous démontrent que contrairement à ce plusieurs personnes peuvent croire, les enfants et les aînés sont moins à risque que les jeunes adultes d'être vicitmes d'un homicide. 

Ce sont les personnes âgées entre 25 et 34 ans ans qui sont les plus à risques d'être des vicitmes d'homicide.

Ce sont les enfants âgès de 0 à 11 ans qui présentent le taux d'homicide le plus faible, suivi par les jeunes de 12 à 17 ans et les personnes âgeées de 65 ans et plus.

Le saviez-vous ?

Un regard sur les causes de mortalités au Canada en 2005 nous démontre que les enfants risquent dix fois plus d’être victimes d’un accident mortel que d’un meurtre. En 2005, le taux de mortalité en raison d’un homicide chez les enfants âgés de 1 à 14 ans s’élevait à 0.4 /100 000.  En comparaison, ce taux s’élevait à 10.6 pour les mortalités causées par un accident, 5.3 par des tumeurs malignes et de 2.0 par suicide. Chez les jeunes de 15 à 19 ans, le taux de décès par suicide ou par accident est 9 fois plus élevé que par homicide.

Sources :

Statistique Canada.  L'Homicide au Canada, 2016.  Date de publication: 22 novembre 2017.    consulter le document (site externe) >>>

Statistique Canada. L'homicide au Canada, 2013 : faits saillants.  Date de publication: 1 décembre 2014.    consulter le document (site externe) >>>

 

 

Mise en ligne : février 2012 © Alter Justice